Ruffec : Bernard Charbonneau dénonce «une sentence sévère !»

Publié le 12 décembre 2018 | Actualité / Charente / Une

Mercredi 5 décembre, la procureure a requis 1 an de prison avec sursis et 5 ans d’inéligibilité à l’encontre de Bernard Charbonneau, soupçonné d’avoir privilégié un cabinet de mission de conseil et de gestion pour les projets de développement économique et touristique de la CdC. Une sentence que l’élu juge «sévère».